Pola or not pola

10/11/11

 

A l’ère du numérique et des megapixels les Diana, Holga et Polaroid n’ont jamais autant eu la côte. Peut être est-ce dû à la mode du vintage ou à une envie de simplifier la prise de vue mais on retrouve des photos cheaps partout (jusque dans nos smartphones). Malheureusement il devient difficile et coûteux de faire développer ses pellicules argentiques et trouver des films Polaroid est devenu un parcours du combattant, combattant fortuné de surcroit.

Impossible is nothing

Alors que l’usine Polaroid décide d’arrêter sa production, il ne reste qu’un an de stock, c’est alors que 11 vaillants employés décident de racheter les machines et avec l’aide du chimiste Ilford mettent au point un nouveau procédé de développement pour sortir en 2010 leurs premiers films Polaroid. Le Impossible Project était né.

Mais l’un des soucis de ces films Impossible est probablement leur qualité largement inférieure à celle des originaux Polaroid. L’autre point noir est le prix, 20euros pour 8 poses, en effet, ça fait mal.
Le rendu des couleurs est hasardeux, il y a des traces sur l’image, et il faut faire très attention lorsque le film sort de l’appareil car un rayon de lumière et la photo est fichue. Mais tout ces problèmes font tout le charme des films Impossible, d’autant plus que la version noir est blanc est vraiment superbe avec des teintes sépias.

Instax, l’autre

Au début des années 80 Fuji obtint une licence auprès de Kodak pour produire leurs films instantanés mais ce dernier est obligé quelques années plus tard d’arrêter la commercialisation suite à un procès de violation de brevet avec Polaroid. Le japonais Fuji coincé entre les deux géants américains se voit accordé par Polaroid le droit de continuer la vente de ses Instax mais uniquement sur son marché national.

Aujourd’hui le principal avantage des Instax par rapport aux Polaroid, est qu’ils sont encore produits par Fuji et qu’il sont encore abordables. Vous devrez par contre passer par la case eBay pour vous procurer appareils photos d’occasion (facilement trouvable pour 20euros) et films neufs, vendus pour seulement 10euros environ les 10 poses. Moins chers et d’un meilleur rendu que les Impossible ils offrent une alternative intéressante aux Polaroid.

A vous de faire votre choix sur quel film utiliser en fonction de vos attentes, pour les Polaroid Impossible on retiendra le coté lomographie sale des films couleurs et le noir et blanc sympa au virage sépia. Les Instax, moins onéreux apportent un autre regard sur la photo instantanée. Dans tous les cas on souhaite longue vie a ce type de photo histoire de continuer à se taper la honte dans la rue avec notre gros appareil des années 80-90.

n.b. : Les films Polaroid et Instax testés dans cet article sont des Polaroid 600 et Instax Wide.

  • Damien

    Le pack100 reste encore abordable, entre 13€ et 17€ les 10 chez Fuji, et les appareils, qui eux datent plutôt des 60′s se trouvent entre 20€ pour les entrées de gamme et 600€ pour les plus côtés.

  • http://www.lejapon.fr David – LeJapon.fr

    Là je pense craquer pour un Fuji récent… Ca donne un côté unique de la photo au antipodes du numérique. ;-)

© 2013, UltraScore.fr. All Pictures Copyright by Owner
Réalisé par Florent Porta & propulsé par Wordpress